Pratique du cautionnement et autres sûretés.pdf

Pratique du cautionnement et autres sûretés

Frédéric Guerchoun

Pas de sûreté, pas de crédit. Voilà qui suffit à montrer limportance du sujet, aussi bien pour le débiteur qui veut contracter (obtenir un emprunt. conclure un bail) que pour le créancier qui craint de ne pas être payé. Le propos est encore plus vrai sagissant des sûretés personnelles qui présentent lavantage de pouvoir être souscrites pour un coût raisonnable, sinon inexistant. Léventail offert aux intéressés est large : cautionnement, lettre dintention et garantie autonome légalisées par lordonnance du 23 mars 2006, délégation imparfaite, solidarité passive. promesse de porte fort dexécution, etc. Maisce choix peut savérer particulièrement complexe, parfois même hasardeux, en raison de la multiplication des règles, notamment de forme. qui régissent, parfois à peine de nullité, ces instruments. Comment choisir sa sûreté ? Quelle est la sûreté la plus fiable ? Comment la mettre en œuvre ? Quand et comment une sûreté disparaît elle ? Cet ouvrage a pour but de donner toutes les règles propres à chaque sûreté personnelle (constitution, conditions de recours, coût, fiabilité). den expliquer le mécanisme, en attirant lattention du lecteur sur tous les pièges à éviter, par exemple dans le cadre dun contrat de cautionnement. A jour des dernières réglementations et de la jurisprudence. il sadresse aux juristes et avocats, ainsi quà tout professionnel qui consent ou bénéficie de sûretés.

Cas pratique sur le cautionnement (formation)

9.76 MB Taille du fichier
9782247081783 ISBN
Pratique du cautionnement et autres sûretés.pdf

Technik

PC et Mac

Lisez l'eBook immédiatement après l'avoir téléchargé via "Lire maintenant" dans votre navigateur ou avec le logiciel de lecture gratuit Adobe Digital Editions.

iOS & Android

Pour tablettes et smartphones: notre application de lecture tolino gratuite

eBook Reader

Téléchargez l'eBook directement sur le lecteur dans la boutique www.thecavycottage.com.au ou transférez-le avec le logiciel gratuit Sony READER FOR PC / Mac ou Adobe Digital Editions.

Reader

Après la synchronisation automatique, ouvrez le livre électronique sur le lecteur ou transférez-le manuellement sur votre appareil tolino à l'aide du logiciel gratuit Adobe Digital Editions.

Notes actuelles

avatar
Sofya Voigtuh

Cautionnement — Wikipédia Le cautionnement ou la fidéjussion, contrat par principe consensuel, permet à une personne (la caution ou le fidéjusseur) de se porter garante du paiement de la dette d'une autre personne.C'est la plus courante et l'une des plus anciennes sûretés puisque le cautionnement était déjà pratiqué par les Romains.. Le cautionnement est une convention unilatérale par laquelle une personne

avatar
Mattio Müllers

Ex : pour les particuliers, le contrat de cautionnement est parfois souscrit entre ... En pratique, un tel créancier peut éventuellement se faire doubler par d'autres ... Cette réforme a été complétée par d'autres textes législatifs et par la jurisprudence, ... au cautionnement, à la garantie autonome et aux autres sûretés pour autrui ... plusieurs décennies la garantie personnelle la plus utilisée par la pratique.

avatar
Noels Schulzen

TD N°3: les effets du contrat de cautionnement at Tout ... Avant de traité se sujet je voudrais faire un rappel de la méthode du cas pratique,en effet tout étudiant en droit doit parfaitement maîtriser la méthode du cas pratique. Le cas pratique sert à vérifier l'aptitude à apporter une réponse, issue d'un raisonnement argumenté, aux différents problèmes juridiques que suscitent les faits proposés. En effet, au cours de cet exercice, le

avatar
Jason Leghmann

Il existe trois types de sûretés: l’hypothèque, le cautionnement et, bien que plus exceptionnellement, le nantissement d’une somme d’argent (voir encadré, p. 55). Quelle que soit la formule adoptée, la garantie doit obligatoirement être énoncée au sein de l’offre de crédit, accompagnée d’une évaluation de son coût (art. L. 312-8 du Code de la consommation). S’il peut

avatar
Jessica Kolhmann

Lorsque le cautionnement est général, le créancier est tenu, dans le mois qui suit le terme de chaque trimestre civil, de communiquer à la caution l’état des dettes du débiteur principal précisant leurs causes, leurs échéances et leurs montants en principal, intérêts, commissions, frais et autres accessoires restant dus à la fin du trimestre écoulé, en lui rappelant la faculté