LOrphée de Boèce au Moyen Age - Traductions française et commentaires (XIIe-XVe siècles).pdf

LOrphée de Boèce au Moyen Age - Traductions française et commentaires (XIIe-XVe siècles)

J. Keith Atkinson

A travers son mythe, Orphée – poète, musicien, prophète, fin amant – continue à nous hanter comme il a hanté tout le moyen âge. Mais pourquoi un Orphée boécien ? En fait, et à part les textes latins bien connus de Virgile, dOvide et de Sénèque, cest lOrphée du mètre xii du troisième livre de la Consolatio philosophiae de Boèce que les écrivains médiévaux – glossateurs, commentateurs, traducteurs – ont pris comme point de départ pour toute une série de thèmes narratifs, philosophiques et moraux. Désolé par la disparition dEurydice, cet Orphée, en descendant aux enfers à la recherche de sa femme, apaise Cerbère et les Furies, interrompt momentané-ment les tourments de Tantale, dIxion, de Tityos, et convainc finalement les dieux des enfers à lui restituer son Eurydice. Mais en se retournant il rompt la condition imposée par les dieux. Ainsi la perd-il une seconde fois. Selon Boèce, cette fable doit être lue comme un avertissement aux hommes de tenir leurs regards attachés sur le Souverain Bien qui peut seul leur offrir la vraie consolation. Cest une heureuse rencontre des intérêts dAnna Maria Babbi et de Keith Atkinson, portant sur les traductions françaises et italiennes de la Consolatio au moyen âge, qui a conduit à la conception et à la réalisation de ce livre. Il semblait intéressant de réunir dans un seul volume toutes les traductions françaises médiévales de ce mètre de Boèce. La plupart de ces textes restaient inédits et peu connus. Dans un second temps, la décision a été prise dy ajouter les textes de quelques commentateurs latins, qui ont servi, dune manière ou dune autre, aux traducteurs français, leurs contemporains. Aux douze traductions françaises vient ainsi sajouter un ensemble de six commentaires latins.

Des milliers de textes médiévaux traduits en langage ...

3.75 MB Taille du fichier
9788887082043 ISBN
LOrphée de Boèce au Moyen Age - Traductions française et commentaires (XIIe-XVe siècles).pdf

Technik

PC et Mac

Lisez l'eBook immédiatement après l'avoir téléchargé via "Lire maintenant" dans votre navigateur ou avec le logiciel de lecture gratuit Adobe Digital Editions.

iOS & Android

Pour tablettes et smartphones: notre application de lecture tolino gratuite

eBook Reader

Téléchargez l'eBook directement sur le lecteur dans la boutique www.thecavycottage.com.au ou transférez-le avec le logiciel gratuit Sony READER FOR PC / Mac ou Adobe Digital Editions.

Reader

Après la synchronisation automatique, ouvrez le livre électronique sur le lecteur ou transférez-le manuellement sur votre appareil tolino à l'aide du logiciel gratuit Adobe Digital Editions.

Notes actuelles

avatar
Sofya Voigtuh

Au Moyen Âge, le bestiaire ou le Livre des natures des animaux est un recueil de fables et de moralités dans lequel les personnages du récit sont des animaux réels ou imaginaires. A partir du XII e siècle, les bestiaires se multiplient en Angleterre et dans le Nord de la France. D’abord rédigés en latin, ils sont ensuite écrits en français. Les auteurs cultivent d’ailleurs ce Cours : Histoire du Bas Moyen-Age - Le prince et la loi ...

avatar
Mattio Müllers

La Consolation de Philosophie est un dialogue philosophique écrit par Boèce vers 524. Il s'agit de l'une des dernières grandes œuvres de l'Antiquité et parmi les plus influentes au Moyen Âge. Elle appartient au genre littéraire de la consolation, formellement elle est un prosimetrum. Orphée - Vikidia, l’encyclopédie des 8-13 ans

avatar
Noels Schulzen

Bible historiale — Wikipédia

avatar
Jason Leghmann

Les bestiaires médiévaux | Le blog de Gallica

avatar
Jessica Kolhmann

le plus fréquemment traduit en français durant le Moyen Age, la Consolatio philoso-208 BIBLIOGRAPHIE B.É.C. 2007 phiae a produit un corpus sans équivalent de douze traductions s'échelonnant de 1230 environ à 1477. Cette série se prête à des études comparatives d'une grande richesse, comme l'a démontré L'« Orphée » de Boèce au Moyen Age. Traductions françaises et commentaires