Chevalerie et christianisme aux XIIe et XIIIe siècles.pdf

Chevalerie et christianisme aux XIIe et XIIIe siècles

Martin Aurell

La chevalerie présente deux acceptions, lune sociale et lautreidéologique. Dune part, le groupe aristocratique descombattants à cheval, et dautre part les valeurs qui luiimposent des comportements spécifiques. Devons-nous lamêler inextricablement au christianisme? Les penseurs desmie et mue siècles justifient la prépondérance sociale deschevaliers par le péché dAdam et la rupture de lharmonieoriginelle quil entraîne. Ils considèrent que les miles éluparmi mille, selon létymologie dIsidore de Séville ont pourvocation divine de défendre le faible et de faire régner lajustice, instaurant par les armes la paix. Cette théologiepolitique marque lévolution de ladoubement, qui empruntealors à lonction royale et aux sacrements chrétiens bien deséléments de son rituel. En recevant lépée, dûment bénie, et lacolée, le nouveau chevalier intègre un ordre, tout comme leclerc est ordonné. La prédication lui rappelle les devoirsspécifiques de létat quil vient dadopter, en particulier demitiger sa violence et dexercer sa puissance avec droiture etmodération. Elle lencourage à partir en croisade pour défendrela Chrétienté. Jusquaux années 1990, dans leurs analyses surla chevalerie, les historiens ont repris la trame du discoursnormatif des clercs, que nous venons brièvement de présenter. Ils ont tenu pour vraisemblable linfluence extérieure delEglise dans la mitigation de la violence nobiliaire, grâce àlinfluence sur le code chevaleresque de la Paix de Dieu et pluslargement du message évangélique. Depuis les vingt dernièresannées, dautres spécialistes remettent en cause ce modèle,remarquant la nature idéale des discours des clercs médiévauxsur la chevalerie, quil conviendrait de déconstruire. Ilsadoptent lanthropologie culturelle pour méthode afin deconclure que, tout au long du Moyen Age et de façonendogène, la société guerrière produit ses propres codes deconduite pour épargner les vies de ses membres dans lescombats, pour augmenter son honneur et pour affirmer sadomination sur la paysannerie. Toute superficielle, lareligiosité des chevaliers ne serait donc pour rien danslautocontrôle de leur violence. Le débat apparaît en toile defond du présent ouvrage, où les meilleurs spécialistes de laquestion se penchent sur les rapports complexes et paradoxauxentre le christianisme et les guerriers nobiliaires. Ils analysentainsi autant la piété chevaleresque que la part de lEglise dansla guerre menée par laristocratie au cours dune périodecharnière, où les normes, mentalités et conduites connaissentde profonds bouleversements.

LE MOYEN AGE LE MOYEN AGE - uliege.be Compte rendu de Le Salut par les armes. Noblesse et défense de l’orthodoxie (XIIIe-XVIIe siècle), éd. A. BOLTANSKI, F. MERCIER et Chevalerie & christianisme aux XIIe et XIIIe siècles, éd. M. AURELL, C. GIRBEA Author: Masson, C. Keywords: Noblesse; Chevalerie; Foi; Religion Created Date: 9/9/2014 11:38:53 AM

2.61 MB Taille du fichier
9782753517264 ISBN
Libre PRIX
Chevalerie et christianisme aux XIIe et XIIIe siècles.pdf

Technik

PC et Mac

Lisez l'eBook immédiatement après l'avoir téléchargé via "Lire maintenant" dans votre navigateur ou avec le logiciel de lecture gratuit Adobe Digital Editions.

iOS & Android

Pour tablettes et smartphones: notre application de lecture tolino gratuite

eBook Reader

Téléchargez l'eBook directement sur le lecteur dans la boutique www.thecavycottage.com.au ou transférez-le avec le logiciel gratuit Sony READER FOR PC / Mac ou Adobe Digital Editions.

Reader

Après la synchronisation automatique, ouvrez le livre électronique sur le lecteur ou transférez-le manuellement sur votre appareil tolino à l'aide du logiciel gratuit Adobe Digital Editions.

Notes actuelles

avatar
Sofya Voigtuh

9 sept. 2019 ... Les penseurs des XIIe et XIIIe siècles justifient la prépondérance sociale des chevaliers par le péché d'Adam et la rupture de l'harmonie ...

avatar
Mattio Müllers

Aux XIIe et XIIIe siècles naissent les premières Universités, vouées avant toute chose à l'étude de la théologie et des textes anciens. L'Église intervient dans le droit civil en sacralisant le mariage (c'est aux alentours de l'An Mil qu'il est classé parmi les sept sacrements chrétiens) et …

avatar
Noels Schulzen

Chevalerie et christianisme aux XIIe et XIIIe sièc - Achat ... Vite ! Découvrez Chevalerie et christianisme aux XIIe et XIIIe sièc ainsi que les autres livres de au meilleur prix sur Cdiscount. Livraison rapide !

avatar
Jason Leghmann

Chevalerie et christianisme au xiie et xiiie siecle ...

avatar
Jessica Kolhmann

La chevalerie présente deux acceptions, l’une sociale et l’autre idéologique. D’une part, le groupe aristocratique des combattants à cheval, et d’autre part les valeurs qui lui imposent des comportements spécifiques. Devons-nous la mêler inextricablement au christianisme ? Les penseurs des XIIe et XIIIe siècles justifient la prépondérance sociale des chevaliers par le péché d