La reine Jeanne - Comtesse de Provence.pdf

La reine Jeanne - Comtesse de Provence

Dominique Paladilhe

La Belle Jeanne est, pour nous autres Provençaux, ce que Marie Stuart est pour les Ecossais : un mirage damours rétrospectives, un regret de jeunesse, de nationalité, de poésies enfouies. Et les rapports ne manquent pas entre les deux royales et tragiques enchanteresses. Ainsi sexprimait Mistral dans la préface de son drame la Reino Jano. Jeanne 1er (1326-1382) descendait de Charles dAnjou, frère de Saint Louis, qui apporta à la maison dAnjou à la fois le comté de Provence et le royaume de Naples. Cest ainsi que Jeanne, à dix-sept ans, désignée comme héritière par son grand-père Robert dAnjou, devint Reine de Naples, comtesse de Provence et de Forcalquier, au grand dam de ses oncles les princes de Tarente et de Duras (Durazzo). Jolie, charmante, frivole dans sa jeunesse, elle supporta toute sa vie le soupçon de complicité dans lassassinat en 1345 de son jeune premier mari André de Hongrie, dautant que moins dun an après, elle se remaria avec son cousin Louis de Tarente, linstigateur du meurtre. Le pape Clément VI la déclara innocente, mais il est vrai quelle lui avait vendu sa bonne ville dAvignon pour 80 000 florins. Bafouée par son second mari, humiliée par son troisième, Jaime III dAragon, roi de Majorque, un déréglé sexuel, elle prit un quatrième mari. Othon de Brunswick. Au début du grand schisme, Jeanne ayant légitimement mais imprudemment pris le parti de Clément VII, pape en Avignon, Urbain VI, le pape de Rome, la déclara schismatique et incita son cousin, Charles de Duras, bien que son héritier naturel, à la chasser du trône. Charles de Duras sempara de Naples, emprisonna la reine Jeanne et finit par la faire étouffer sous son matelas... afin que la mort parût naturelle. La vie romanesque de cette reine martyre, Dominique Paladilhe ne la raconte pas en romancier comme ses prédécesseurs ont eu tendance à le faire, mais en historien soucieux de coller aux documents et aux témoignages du temps.

Petite fille de Robert d’Anjou, première du nom, reine de Jérusalem, de Naples et de Sicile, duchesse de l’Apouille, princesse de Capoue, comtesse de Provence, de Nice et du Piémont., la Reine Jeanne est « l’héroïne » d’une bien horrible légende.

2.18 MB Taille du fichier
9782262006990 ISBN
Libre PRIX
La reine Jeanne - Comtesse de Provence.pdf

Technik

PC et Mac

Lisez l'eBook immédiatement après l'avoir téléchargé via "Lire maintenant" dans votre navigateur ou avec le logiciel de lecture gratuit Adobe Digital Editions.

iOS & Android

Pour tablettes et smartphones: notre application de lecture tolino gratuite

eBook Reader

Téléchargez l'eBook directement sur le lecteur dans la boutique www.thecavycottage.com.au ou transférez-le avec le logiciel gratuit Sony READER FOR PC / Mac ou Adobe Digital Editions.

Reader

Après la synchronisation automatique, ouvrez le livre électronique sur le lecteur ou transférez-le manuellement sur votre appareil tolino à l'aide du logiciel gratuit Adobe Digital Editions.

Notes actuelles

avatar
Sofya Voigtuh

The villa La Reine Jeanne is an imposing holiday mansion, He discovered the site, located on the pointe de la Galère in the village of Cabasson at Bormes-les-Mimosas. The area, which he purchased, extended over 70 hectares (170 acres), included a forest of maritime pines and cork oak trees near a beach, where, in 1347, queen Joanna I of Naples, comtesse de Provence disembarked. In 1928 Jeanne I (reine de Naples, 1326?-1382)

avatar
Mattio Müllers

Jeanne de naples et de provence, reine d'amour et de ...

avatar
Noels Schulzen

Noté 0.0/5. Retrouvez La Reine impénitente : Jeanne Ie de Naples, comtesse de Provence et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Achetez neuf ou d'occasion

avatar
Jason Leghmann

Clément VI: La reine Jeanne, comtesse de Provence et reine ...

avatar
Jessica Kolhmann

JEANNE Ire - Encyclopædia Universalis